Conclusion sur la musique des émotions

Nous avons vus que l’interprétation de la musique par l’auditeur pouvait répondre à certaines caractéristiques de celle ci: le rythme (tempo et débit), l’harmonie (tonalité et degré de « rareté ») mais également de la formation instrumentale. Nous avons également observé qu’en fonction des habitus, des goûts musicaux, du passé de chaque auditeur varie les sentiments dont il est la proie. Cependant, on a pu établir, grâce à l’enquête, que certaines émotions majoritaires chez les individus sont visibles statistiquement et prévisible selon les critères de « classification » de la musique les plus important et immédiatement visibles (les sus-cités rythmes et harmonie).

Nous avos également observé que certaines musiques sont créées dans le but de faire parvenir à leur auditeur telle ou telle émotion; c’est le cas des musiques dites « populaires » (ici « Rock ‘n Roll », « Dancefloor », « Disco »)  qui veulent transmettre de la joie ou de la tristesse, selon la volonté du compositeur. La musique peut donc servir à transmettre des messages émotionnels à l’auditeur. Mais peut elle lui transmettre des ordres, des idées?